bottom

Tour de France Pénitentiaire

Je me souviens avoir rencontré Jean-Paul, directeur d’établissement pénitentiaire, qui m'a présenté le projet du tour de France des pénitentiaires et j'ai trouvé ce projet fort, car le défi proposé aux détenus n'était vraiment pas simple, tant d'un point de vu physique, sportif que mental. 

 

Nous avons tous les deux voulu nous rapprocher de l’association « Osone le Défi » pour créer le Tour de France des pénitentiaires en 2009. Nous avons pu proposer un projet d’insertion médico-sportif d’un nouveau genre.

Ce fut un moyen pour eux de se surpasser, de s’engager dans un esprit de groupe et de reprendre confiance en eux, étape par étape…Un peu comme une préparation à leur réinsertion prochaine.

 

L’aventure a commencé par un stage de deux jours à la maison d’arrêt de Valenciennes pour faire connaissance avec toute l’équipe et expliquer l’intérêt d’une telle démarche.

 

Quelques semaines plus tard, le groupe de 12 détenus et tout autant de membres du personnel ont pris le Grand Départ. Ils sont partis du siège de Decathlon à Villeneuve d’Ascq pour un périple de plus de 2400kms en 12 étapes.

Ce projet a permis la participation quotidienne d’un peloton régional. Au total, 240 détenues, 350 membres du personnel (surveillant, directeur, administratif, personnelles d’insertion et de probation, procureur, juge, directeur de cabinet de préfet…) ont roulé auprès du peloton national.

 

Lors du Tour de France ou autres grandes courses, on traverse des moments difficiles qu’il faut savoir passer, surmonter pour continuer d’avancer. C’est un challenge qui a permis de sensibiliser les participants sur l’importance de s’impliquer personnellement pour réussir.

 

À la suite de cette aventure :

  • 1 détenu parmi les 12 a obtenu un CDD au sein d’un magasin Decathlon dans le cadre de sa sortie
  • 10 ont retrouvé un emploi lors de leur sortie grâce à une meilleure capacité de réinsertion
  • 2 ont continué le vélo comme sport passion… entre potes !

 

Je retiendrais que ce challenge aura eu pour effet de les sensibiliser sur l'importante de s'impliquer personnellement pour réussir ... on peut, certes compter sur les autres ... mais il faut avant tout se donner les moyens de réussir.

 

Racontée par Cyril Saugrain, responsable du rayon cycle sur le magasin Decathlon de Meaux et ancien cycliste professionnel.

  • 160

    Bénéficiaires

  • Valenciennes

  • Vélo de route
  • Partager cet article :

Pour une meilleure lecture du site,
veuillez retourner votre écran.
Merci de votre compréhension.

Fondation Decathlon