bottom

Projet Oscar Lambret

"En Septembre 2018, un partenariat avec Oscar Lambret est signé pour co-concevoir une brassière de sport pour les femmes après un cancer du sein. C’est l’étape 1 du projet.

 

Le sport réduit de 24% les risques de récidives liés au cancer du sein. Les brassières post opératoires, existantes sur le marché sont chères, difficile d’accès, pas féminines, avec un design médicalisé. Comme notre ADN est de rendre le sport accessible au plus grand nombre, KALENJI a créé un partenariat avec le centre Oscar Lambret pour co-concevoir avec les patientes et médecins une brassière pour se (re)mettre au sport après un cancer du sein.

Decathlon va proposer pour la première fois sur le marché sa brassière la plus exigeante en terme de technicité sans aucun compromis sur le confort et sa beauté. Conçue pour elles, elle convient à toutes: La haute exigence technique apportée à son développement nous permet de la proposer au plus grand nombre, soit au grand public (et pas qu’aux femmes touchées) sans poche prothèse, plus douce (matières jamais utilisées jusqu’à maintenant) et plus facile à régler que les existantes (par l’avant).

 

En octobre 2018 est née la phase 2 du projet : la création d’une salle de sport dans l’enceinte d’Oscar Lambret.

Le Centre OSCAR LAMBRET a créé un programme “mon sport santé” pour accompagner, pendant et après leur traitement, les patientes dans la remise au sport. Les patientes sont suivies par un éducateur spécialisé, à travers des cours particuliers et collectifs. Nous, Decathlon, avons toutes les cartes en main, de par l’interne et notre réseau externe pour les accompagner sur le projet."

 

 

Delphine et Judith, de la marque passion KALENJI, ainsi que Nicolas ont voulu faire partie de l'aventure pour rendre accessible la pratique du sport aux femmes et hommes touchés par le cancer du sein.

 

"Pourquoi j'ai choisi de faire ce projet.. 

 

Parce que toutes les femmes que j’ai rencontré m’ont touchée, parce que j'ai compris qu'avec notre aide, elles pourraient plus facilement aller faire leur séance de sport et que je pourrais, indirectement, participer à leur rémission.

 

Pourquoi j'ai adoré faire ce projet…

Parce que ce projet est un vrai projet d'équipe et une vraie aventure humaine :une équipe de développement très soudée, des soignants motivés, des patientes investies, une équipe Kalenji qui nous porte au quotidien par sa vision. Parce que je suis heureuse de porter un projet qui a du sens; que je suis fière d’avoir réussi à lier deux entités que l’on pourrait penser opposées : un centre de santé et notre entreprise. Ce produit, je l’ai développé avant tout parce qu'il répond à des attentes de personnes en souffrance, et parce qu’il sert le sens de Décathlon.

Pourquoi je suis fière de ce projet:

Parce que j'ai réussi à faire un produit pour les femmes après un cancer, mais aussi pour toutes le femmes. J’ai pu saisir l’opportunité d’utiliser ce co-développement très spécifique pour faire un produit top de gamme pour toutes les autres femmes. Je suis fière d'avoir poussé les limites de Décathlon en insistant pour développer une matière spécifique qui n'existait pas. Je suis fière d'en faire un produit accessible."

 

Judith, Chef de Produit KALENJI

 

 

"En septembre 2018, j’ai rejoint un groupe projet au sein de Kalenji jogging pour accompagner la communication d’une brassière co-conçue avec les patientes et les médecins du centre Oscar Lambret. J’ai participé aux essayages réguliers de notre brassière, qui se déroulaient pendant la séance de remise au sport des patientes, chaque lundi ou jeudi après midi, animée par l’éducateur spécialisé dédié, Hervé Mocaer. Je recevais lors de ces moments de partage les témoignages touchants de ces co-conceptrices/patientes qui ont toujours parlé avec leur coeur, sans filtres. On évoquait le bienfait du sport sur leur santé physique et psychologique. La puissance du lien social. La puissance de ne pas se sentir seule. La puissance de se soutenir et de partager. La puissance d’un rendez-vous quotidien, pas orienté “maladie”. La puissance de partager ses angoisses, ses besoins de changements de vie professionnels, ses besoins de changements de vie personnels.

 

Le 8 octobre 2018, je participe à des ateliers de sensibilisation au sein d’Oscar Lambret, animés par le docteur/oncologue Laurence Vanlemmens et l’éducateur spécialisé Hervé Mocaer. Les chiffres sont posés : le sport réduit de 24% le risque de récidives et baisse de 50% le taux de mortalité. Une autre amie, collègue de travail, passée elle aussi par la maladie il y a 4 ans me propose qu’on partage ensemble son premier marathon à Edimburg en Mai 2019. Un dossard que je prend les yeux fermés le 15 novembre 2018. Une ligne d’arrivée que nous franchissons ensemble, main dans la main, un moment si fort que je n’oublierai jamais. Quelque chose d’essentiel ressort comme une évidence, une évidence centrée sur l’humain, celle d’aider les autres, celle d’agir positivement pour les autres. J’ai besoin d’avoir du sens dans ce que je mène, que ça serve durablement des enjeux sociétaux si cruciaux pour moi."

Delphine, Leader Communication KALENJI

  • Running
  • Partager cet article :

Pour une meilleure lecture du site,
veuillez retourner votre écran.
Merci de votre compréhension.

Fondation Decathlon