bottom

Les Z’entonnoirs

Je m'appelle Antoine. Je suis leader d'un fabuleux projet Triathlon Aptonia chez Decathlon. J'ai une sacrée chance. La chance de vivre avec passion, la chance de faire du sport, la chance de trouver un équilibre de vie. 

Un jour, en pratiquant le VTT, j’ai fait la rencontre d’Erika et Serge, deux infirmières psychiatriques qui m’ont parlé de l’isolement des personnes atteintes de schizophrénie. Je suis un grand passionné de sport, j’y puise tout mon équilibre. Un équilibre beaucoup plus compliqué à trouver pour les personnes atteintes de schizophrénie. Cette maladie les isole souvent. Leur traitement les assomme parfois. 

 

Lorsqu'ils m'ont sollicité pour accompagner auprès de notre Fondation un projet de soin par le vélo pour des personnes atteintes de schizophrénie, j'ai crié OUI ! 

 

C’est ainsi, qu’ensemble nous avons imaginé une nouvelle approche thérapeutique que nous avons choisi d’appeler « soignez par le vélo ! » pour l’association Les Z’entonnoirs. Cette association œuvre pour réhabiliter les personnes souffrant de troubles psychiques.


Notre projet consiste à organiser des sessions hebdomadaires de vélos entre patients et infirmiers. Nous avons eu pour ambition de lancer le : « Paris Roubaix amateurs ». Une formidable aventure de dépassement de soi sur 190 kilomètres qui a permis aux bénéficiaires de sortir de leur isolement.

 

Le vélo a plusieurs bénéfices et il est utilisé à plusieurs portées thérapeutiques. Je m’explique, le vélo de déplacement évite l'isolement social, notamment pour les patients suivis en structure ambulatoire. Puis, le VTT permet la dépense d’énergie, les entraînements collectifs hebdomadaires et l'objectif qu'a été le Paris Roubaix VTT. Il y a aussi le vélo d'appartement pour les patients suivis en maison thérapeutique, évitant la prise de poids dû au traitement anti-psychotique.

 

Au côté d'une quarantaine de bénéficiaires de la région Roubaisienne, au côté d'Erika, de Serge et leur collègue, au côté de Jean Pierre et de la fondation, j'ai vécu des moments riches ! 

Quelle fierté de voir le taux d’absentéisme des consultations hebdomadaire baisser grâce au vélo mis à dispo ! 

Quel plaisir de voir de plus en plus d'intéressés aux ateliers vélos ! 

Quelle émotion lorsque collectivement nous avons atteint le vélodrome de Roubaix. Même Tom Boonen n'a pas dû ressentir ça ! 

Bref, que ça fait du bien de voir de simples sourires !

 

N'oubliez pas, on a tous une part plus ou moins grande de folie en nous.

Rien de tel pour "se remettre en selle" que le sport et le vélo comme outil thérapeutique.

 

Racontée par Antoine Nys, coéquipier chez Decathlon.

  • 70

    Bénéficiaires

  • Roubaix

  • VTT
  • Partager cet article :

Pour une meilleure lecture du site,
veuillez retourner votre écran.
Merci de votre compréhension.

Fondation Decathlon