bottom

Sport dans la ville

Je m'appelle Sylvain Grignon. Je suis un enfant de la banlieue parisienne ... j'ai grandi, étudié, fait du sport, travaillé en région parisienne depuis que je suis petit. J'ai eu la chance d'avoir un environnement protecteur et favorable à une bonne intégration dans la société. Autour de moi, tout le monde n'a pas eu cette même chance.

Alors, quand j'ai pu, j'ai fait quelques incursions dans l'aide aux jeunes plus défavorisés, en faisant des forums de recrutement dans les quartiers difficiles à Mantes la Jolie, par exemple, quand j'étais directeur de magasin.

Alors, en revenant à Paris après plusieurs années, notamment en expatriation, quand j'ai vu que la situation continuait à fortement se dégrader, je me suis dit qu'en tant que directeur régional, j'avais la possibilité de faire quelque chose à une échelle différente.

Quand j'ai rencontré Quentin, de Sport Dans La Ville, j'ai tout de suite compris que l'union entre cette association et la région Paris Petite Couronne était naturelle. Aider les jeunes à mettre le pied à l'étrier dans le monde professionnel, en ayant le sport comme langage commun ... tout était dit ...

 

Sport dans la ville développe des centres tournés autour du sport, notamment le football, mais aussi le basket, permettant une passerelle vers le monde professionnel. 

Nous avons identifié plusieurs sites, puis avons réfléchi à la façon de collaborer efficacement. Nous avons présenté le projet aux directeurs de magasin, et plusieurs ont été tout de suite intéressés, et prêts à s'impliquer. Avec David Thoury et Pape Faye, nous avons posé les premières idées de partenariat entre un centre SDLV et un magasin. Notre engagement personnel était axé sur le parrainage d'un jeune, le suivre et l'aider tout au long de son parcours. Notre engagement professionnel était de mettre nos magasins "à disposition" des jeunes de SDLV pour découvrir l'entreprise, le monde du travail. 

Je suis venu à la Fondation avec Pape, David et Quentin, puis nous avons lancé le projet sur les deux premières années. Les centres de Noisy et de Saint Denis ont été inaugurés, les jeunes ont fait leurs premiers pas dans nos magasins avec un gilet Decathlon ...

Évidemment qu'ils ont été à la hauteur, ils avaient tant à nous apporter en retour.

 

Depuis plus de 10 ans, aujourd’hui, nous collaborons avec Sport dans la ville pour permettre la réinsertion des jeunes par le sport. Aujourd’hui, nous avons souhaité inscrire nos actions dans un projet de 3 ans (2017-2019) : le JOBATHLON.

 

Nous partageons les mêmes valeurs de responsabilité, d’engagement et de bienveillance. Nous souhaitons redonner de la confiance aux jeunes et les aider à se remettre en projet. Nous avons mené de nombreuses actions localement (métropole Lyonnaise) en faveur de la réinsertion : parrainage, équipement, aide à l’emploi, recrutement, visite d’entreprise…

 

Dans la continuité de cet état d’esprit, nous venons renforcer un peu plus l’employabilité des jeunes de la formation jusqu’à l’emploi. L’intérêt est aussi de faciliter l’engagement volontaire de collaborateurs de Decathlon dans un projet sociétal local.

 

Jobathlon s’articule autour d’actions clé, nous avons le parrainage en interne afin de créer une équipe de parrains Decathloniens pour aider des jeunes chaque année.
Mais aussi, des ateliers thématiques 4 fois par an sur les vacances scolaires, ce sont des ateliers d’une demi-journée ou d’une journée sur le développement personnel, la création d’un réseau de recherche, la simulation d’entretien. En parallèle, nous mettons en place des sessions de recrutement spécifiques, qui nécessitent d’organiser 2 à 3 fois par an des sessions de recrutements qu’on a appelé « viens en short ».

 

D’autres actions clé comme la promo Jobathlon, nécessite de mettre en place une ou deux promos de formation par an, de 12 à 15 jeunes, sur une durée de 4 semaines visant à préparer les jeunes aux sessions « viens en short » d’avril à octobre. Enfin, des actions sports organisées au cours de l’année entre des collaborateurs de Decathlon et des jeunes de Sport dans la ville. Grace à ça, nous pouvons créer notre réseau et susciter de nouveaux parrains.

 

Il faut savoir que la mise en place de Jobathlon pourrait permettre à 200 jeunes par an d’être accompagnés dans la construction et la réalisation de leur projet !

 

Enfin, comme souvent chez Decathlon, je suis parti pour une autre mission, j'ai transmis le relais ... mais ce projet vit toujours ... je ressens toujours cette fierté ...

 

Racontée par l’équipe de Decathlon.

  • 2500

    Bénéficiaires

  • Lyon

  • Football
  • Partager cet article :

Pour une meilleure lecture du site,
veuillez retourner votre écran.
Merci de votre compréhension.

Fondation Decathlon