bottom

DECATH'LET

J’ai rejoint DECATHLON en 1998, une belle année ! Le sport fait partie de mon quotidien, de mes habitudes, de mon hygiène de vie. Je pratique la course à pied, le tennis et la marche nordique... C’est d’ailleurs pour participer au développement de ce sport en pleine croissance que j’ai rejoint il y a 2 ans cette belle équipe NEWFEEL. En bref, le sport c’est mon métier, ma passion ! 

 

Florence, mon épouse, avec qui je pratique la marche, est diététicienne dans un centre de rééducation et de réadaptation pour enfants et adolescents en situation de fragilité et notamment de fort surpoids : le centre Marc Sautelet de Villeneuve d’Ascq. Pour ces enfants le sport n’est ni une habitude, ni une possibilité du quotidien, c’est l’inconnu, voire l’inaccessible ! J’ai eu l’occasion de me rendre dans ce centre, j’y ai rencontré ces enfants, je les ai écoutés, j’ai compris leurs aspirations de vie... Ce jour-là, j’ai pris une grande claque ! Ils rêvent de faire du sport, de bouger, de devenir Mbappé... Mais tu t’imagines bien que pour un enfant de 14 ans, qui pèse plus de 170 kilos, faire du sport c’est bien plus compliqué.  Faire du vélo, courir, c’est tout simplement impossible, alors tu imagines s’inscrire dans un club... Le regard des autres... Ça n’arrange rien.

Et puis Florence m’a fait rencontrer Lucas, un des ados du centre. L’œil pétillant, son rêve à lui... C’est de maigrir pour pouvoir « rentrer dans un jeans, comme tout le monde ! »... Sa réponse a été comme un déclic. Impossible de rester insensible. Nous avons eu envie d’agir « en couple ! », de rendre l’activité sportive accessible à ces enfants en fragilité, mais comment faire? 

 

 

J’ai alors décidé de rencontrer Jean-Pierre et Lou de la Fondation et l’idée est née : monter un projet avec la Fondation et Marc Sautelet  deux ambitions : une ambition sportive : redonner le goût à ces enfants de la pratique sportive ; une ambition sociale : les aider dans leur insertion professionnelle. Mais quel sport choisir ? C’est la marche nordique qui s’est imposée comme une évidence ; pour la pratiquer je connais ses bienfaits. NEWFEEL a alors rejoint le projet et l’a soutenu tant sur le sens que sur la dotation de matériel. L’aventure pouvait commencer !

 

 

Notre rêve : redonner, donner le goût du sport à ces ados. Pour ça on a agi sur deux périmètres : la salle de sport et les sorties sportives. La fondation nous a permis de financer du matériel adapté, rameurs, vélos, tapis de course, des machines adaptées qui résistent au poids des enfants. La possibilité pour eux de « s’entraîner », plus souvent, en plus grand nombre et dans de meilleures conditions. 250 enfants passent par le centre chaque année. Et pour les sorties sportives, c’est la marche qui marque véritablement le pas dans l’aventure. Le choix de la marche nordique c’était évidemment le choix de l’accessibilité. C’est un sport doux et ludique, simple à pratiquer, un moyen incontestable de permettre à ces enfants de s’oxygéner, profiter des nouveaux espaces extérieurs, le plaisir d’une découverte, d’une exploration, KohLanta comme ils l’appellent ! Ce sport sollicite en douceur 80% des muscles du corps, c’est un sport sans chocs qui a des bienfaits immédiats sur les articulations, sur la musculature, la souplesse et sur la qualité de la posture.

Pratiquer la marche nordique, c’est utiliser des bâtons, qui permettent de soulager son corps de 10 à 15% de son poids, c’est une sensation de légèreté et c’est surtout un élan ! Un élan pour pratiquer seul demain, prendre du plaisir dans son activité sportive. Un élan de liberté et une désacralisation du sport pour ces enfants.

 

 

Aujourd’hui c’est une session de marche nordique hebdo pour ces jeunes avec Roger le kiné, intégré dans leur “programme sportif”. Je les accompagne une fois par mois. Pour beaucoup la marche nordique c’est leur première initiation à un sport mais cela va plus loin, puisque nous organisons des sessions partagées avec les parents. La marche est donc un moyen de renforcer le lien familial , le lien social en faisant un sport accessible, ensemble. Ces enfants : Lucas et les autres... sont fiers de participer au projet, ils sont actifs, ils marchent avec envie, ils sont mieux dans leur corps, mieux dans leur tête. Cette sensation de bien-être, ils la sentent physiquement, mentalement et quand je vois ça, ça me rend heureux pour eux et fier de les voir actifs, de les voir sourire, et s’amuser en pratiquant un sport devenu accessible pour eux. Enfin, grâce à ce projet, nous allons aider les enfants en âge de découvrir le monde de l’entreprise. 

Par exemple en les aidant à préparer à des entretiens d’embauche, mais aussi en leur facilitant l’accès à des stages de découverte chez DECATHLON.

En menant ce projet avec mon épouse nous partageons de belles expériences de Vie, nous rencontrons de belles personnes : les enfants bien sûr mais aussi l’équipe de la Fondation, celle de Marc Sautelet. Nous essayons d’agir pour que le sport et en l’occurrence la marche nordique soit un vecteur de plaisir, de bien être, d’intégration pour ces enfants au quotidien, aujourd’hui au sein du centre Marc Sautelet et demain peut être dans d’autres établissement."

 

Racontée par David, coéquipier DECATHLON 

 

  • Sports plein air (global)
  • Partager cet article :

Pour une meilleure lecture du site,
veuillez retourner votre écran.
Merci de votre compréhension.

Fondation Decathlon